03

Mai 2019

Marc Gutekunst

Une vie consacrée à l’art de la Vie

Voilà plus de 35 années que Marc Gutekunst-Gadebled pratique les arts internes chinois.
Il a 20 ans lorsqu’il rencontre Tew Bunnag qui l’initie à cet art ancestral qu’est le travail des souffles internes. Durant dix ans et à nouveau aujourd’hui, parcourant l’Europe, il bénéficie de l’enseignement de ce maître,  disciple de Chögyam Trumgpa et de V.R. Dhiravamsa.
V.R. Dhiravamsa avec qui il pratique Vipassana.

Il sera diplômé de l’école Européenne de Tai Ji Chuan de Tew Bunnag.

Médecine Traditionnelle chinoise

De cette transmission par son maître Tew, Marc Gutekunst retire les fondements solides d’une pratique qui rassemble le corps et l’esprit dans l’ouverture du coeur au sein d’un travail exigeant et persévérant.
Cette exigence l’amène à consacrer sa vie à l’étude et à la pratique.
C’est ainsi, qu’il étudie la médecine traditionnelle chinoise au CEDRE auprès de Patrick SHAN et obtient le diplôme de praticien en Ethno-médecine traditionnelle chinoise, qu’il pratique toujours.

Il apportera sa contribution et son enseignement à l’école de médecine chinoise et de Qi Gong jusqu’en 2014.
Il obtient également le Diplôme National de Médecine Traditionnelle Chinoise et est membre de l’UFPMTC.

Il est formateur indépendant de l’UFPMTC.

Le Taoïsme

A l’image des anciens, il nourrit différentes disciplines qu’il pratique les unes des autres, rejoignant une vision taoïste du monde : « tout est en chaque chose, chaque chose est en tout ». Ses recherches vers la justesse le conduisent à suivre l’enseignement de Jean-Michel Chomet . Ce dernier lui apporte des clefs fondamentales éclairant la pratique du Tai Ji et du Qi Gong.

Marc Gutekunst en retire une qualité d’enseignement juste au sein de ces disciplines, permettant aux élèves d’expérimenter la justesse du geste et de bénéficier des bienfaits de l’art interne chinois, tant dans leur corps que dans leur relation au monde.
Il transmet cet art alliant le geste à la parole.
Il est diplômé de l’école du « développement de la douceur » Zhiroujia.
Comme il l’explique lui-même, le choix d’étudier les traditions d’Orient et d’Asie, a été motivé par le simple fait que les enseignements se sont transmis sans interruption de génération en génération jusqu’à nos jours.
Car souvent ce que nous croyons être nouveau est ce qui a été oublié, ainsi grâce à cette continuité de mémoires, l’enseignement ne cesse de s’enrichir.

Transmettre l’art interne

Le fait de pouvoir expérimenter dans le corps les concepts spirituels est pour lui une garantie d’éthique qui mène chacun à sa propre autonomie,
le maître étant un guide transitoire vers notre propre maîtrise.
Il est titulaire du D.I.F. (Diplôme d’Instructeur Fédéral) en Wushu.

Professeur de Zhi Neng Qi Gong

Il étudie et enrichit sa pratique de Qi Gong en bénéficiant de l’enseignement tout d’abord et pendant de très nombreuses années du professeur Zhang wen Shun, puis de ceux de  Wei Qi Feng, Xi Xiao Feng, Tao Qing Yu, Lu Zhen Dao et Wang Lin élèves directs de maître Peng He Ming, créateur du Zhi Neng Qi Gong (le Qi Gong de l’intelligence du coeur).

Un travail des souffles internes qui nourrit et transcende les pratiques, ramenant là, à la source des connaissances.
Cette art a, pour lui, la valeur d’un travail d’orfèvre, reliant l’intérieur et l’extérieur, développant une perception sensorielle des plus fines.
Il est enseignant internationale de Zhi neng Qi Gong, diplômé et a également obtenu le certificat de Healing ZNQG degré supérieur auprès de Harmonious Big Family

C’est ici une pratique relevant de la voie du milieu, un labeur alchimique pour lequel le corps est l’athanor.
Il enseigne dans le cadre de ses cours hebdomadaires le Zhi Neng Qi Gong.

Alchimie occidentale

C’est en 1998 qu’il rencontre Patrick Burensteinas, alchimiste de renom aujourd’hui, qui a créé La Trame et la Voie de l’Équilibre (lettres hébraïques dansées).

Depuis, il suit ses enseignements , pratique et enseigne la Trame et la Voie de l’Equilibre.

Il continue la transmission,  la pratique et l’étude de l’alchimie Taoïste à travers les arts internes et les traités anciens.

  • “Car, si les outils sont différents, le principe reste, reliant les voies qui mènent à lui”, précise-t-il.

Aujourd’hui, il oeuvre au sein de sa propre structure  afin de sauvegarder une éthique et un esprit en correspondance avec son cheminement.

Avec Isabelle Gorissen, il crée LIRETHNO